Chez Annie et Michel

Chez Annie et Michel

Mes interrogations

Précédente

Mes interrogations.

          La France pays des droits de l’homme dont le texte est inscrit dans notre constitution, et pourtant ces droits sont régulièrement bafoués dans ce pays si l’on en croit le rapport de la ligue des droits de l’homme (LDH) dans son édition de 2010. Nos prisons sont la lanterne rouge de l’Europe, il est fréquemment  dénoncé la surpopulation carcérale  et l’état pitoyable de ces dernières, la France a été condamnée plusieurs fois pour des traitements dégradants envers des détenus. Selon un rapport de la CEDH (Cour européenne des droits de l’homme) plus de la moitié des arrêts de violation rendus par la Cour européenne, des Droits de l’Homme concernent 4 des 47 pays membres du Conseil de l’Europe : la Turquie, l’Italie, la Russie et la France. Je trouve personnellement  consternant pour notre pays et pour nous tous un tel classement, nos politiques se renvoient la responsabilité alors que depuis plus de 50 ans aucun des gouvernements au pouvoir n’a fait vraiment fait avancer les choses sur ce dossier. 

          Outre la ligue des droits de l’homme, diverses associations de défense des immigrés, militent contre les expulsions, le droit au logement, au travail, aux soins, car ces droits n’existent pas en France, les journaux télévisés et la presse en générale font état du racisme dont font preuve nos concitoyens à l’égard des gens de couleur ou aux ressortissants d’Afrique du Nord en particulier. On nous reproche également notre passé colonial, à juste titre selon moi, car à mes yeux la colonisation a été une infamie pour les populations dont les territoires furent occupés  souvent dans la violence et dans le sang. Je ne suis pas fier de ce passé obscur de notre histoire, je crois qu’il est de notre devoir  de reconnaître cet épisode peu glorieux de notre pays.

          Seulement voilà, il se trouve que cette terre, cette nation, cette histoire est la mienne comme aux  citoyens qui ont la chance de vivre ici. Comme tous les pays de la planète le mien a une histoire, elle m’a été donnée en héritage, mais je ne peux pas la changer ni la refaire ni la méconnaître, je dois l’accepter ainsi, ce sont mes ancêtres qui me l’ont transmise, j’ai hérité du passé glorieux dont je suis très fier, mais aussi des périodes sombres. Je crois qu’il est de la responsabilité de chacun de reconnaître et de dénoncer les erreurs du passé vis-à-vis de ceux qui ont souffert ou dont les parents ont été les victimes de ces crimes.

          La question que je me pose est la suivante : depuis des décennies des gens venus de toutes les parties du monde arrivent en France et demandent leur naturalisation ou bien l’asile politique, ces derniers temps avec les révolutions dans les pays Arabes nombreux sont ceux qui souhaitent refaire leur vie chez nous, ils tentent l’aventure très souvent au péril de leur vie, sans aucun visa et ils se retrouvent en situation illégale, sans travail et incapable de subvenir à leurs besoins, grâce aux moyens de communication ils ne peuvent pas ignorer que l’Europe  et la France  traversent une crise économique désastreuse et aussi que selon certains les droits de l’homme ne sont pas respectés, que les habitants sont racistes et xénophobes, qu’ils n’y a aucun droit pour les immigrés, qu’il n’y a pas de logements ni de travail, que notre gouvernement est accusé de dictature, que les libertés sont réduites, que les musulmans sont stigmatisés bref un constat alarmant qui est diffusé quotidiennement par nos médias et  bon nombre de nos concitoyens.

          Ma question est la suivante : pourquoi viennent-ils en France  dans un pays aussi calamiteux ? Car c’est un peu comme si demain  je décidai  de quitter la France pour me réfugier clandestinement  en Corée du Nord ou en Iran par tous les moyens.

          Pour ceux qui ont la chance (ou la malchance) de pouvoir s’installer en France, avoir un travail, un logement, bénéficier des mêmes droits que chaque citoyen, au lieu de s’intégrer dans notre société ils s’efforcent  de nous imposer une culture différente de la nôtre, brandissent le drapeau de leur pays d’origine à tout bout de champ, et finissent par détester le pays qui les a accueillis et ses habitants.

       Et enfin pour conclure, si les droits de l’homme ne sont pas respectés en France, il y a pourtant une grande liberté qui existe depuis toujours et qui est intangible, c’est la liberté de partir.



27/11/2014
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour