Chez Annie et Michel

Chez Annie et Michel

Khartoum

KHARTOUM

 

Hier après-midi alors que j'étais tranquillement assis sur mon balcon, je venais de regarder à la Télé le film «KHARTOUM» avec Charlton Heston et Laurence Olivier, un très grand film comme on ne sait plus en faire, ce film de 1966 que j'ai dû voir au moins une vingtaine de fois est un film historique qui raconte une histoire qui se passe A la fin du XIXe siècle, Khartoum est assiégée par les troupes du Mahdi, qui prétend descendre du prophète Mahomet. Une garnison britannique protège la ville, etc etc.. et donc moi assis sur mon balcon regardant en bas de mon immeuble les Arabes sortant de la mosquée ayant revêtu pour la circonstance leurs djellabas et autres turbans poussant de grands cris pour fêter la fin du ramadan, j'ai soudainement eu l'impression de vivre le film que je venais de voir, je crois, même avoir dit à Annie "fait tes valises il faut partir d'ici en vitesse"

Et voilà que soudain je me prends à rêver, je suis né en avril 1939 pas terrible pour arriver sur terre, si j'avais eu le choix j'aurais attendu quelques années, car un mois avant les troupes du Reich envahissent la Tchécoslovaquie, pas de bol, juste au moment où j'arrive. Des millions d'hommes de femmes et d'enfants sont morts durant cette guerre, pourtant je m’en suis sorti, j'ai surmonté la varicelle, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la tuberculose, la poliomyélite, la grippe espagnole, les Allemands qui fusillaient à tort et à travers, les bombardements, vivant à la campagne les piqûres de serpents, guêpes, frelons, et autres insectes malfaisants, j'ai aussi échappé à la noyade me baignant souvent à la rivière, et puis il y a aussi de nombreuses maladies auxquelles j'ai échappé, plus tard je suis parti en Algérie 30 mois, la aussi j'ai échappé à la mort plusieurs fois, ensuite sur la route pendant des années au volant d'un camion, pas d'accidents, ce métier que j'exerçai propice à la cirrhose du foie m'a épargné, et dans le prolongement 11 ans patron de bar dans la fumée, les arsouilles, les détraqués, les prostitués, les julots, les malfrats, les bagarres quelques fois pas faciles, heureusement Annie distribuait des baffes aux méchants, j'ai survécu à un hématome sous dural, un cancer de la prostate, échappé de justesse à un cancer du côlon, titulaire d'une hypercholestorémie, d'une hypertension artérielle, d’un adénome de l’hypophyse, plus récemment d’un neurinome vestibulaire, atteint d’une neuropathie périphérique, d’un rétrécissement aortique, d’une hypertrophie ventriculaire gauche, et d’une valvulopathie. J’ai été aussi épargné par la grippe porcine, l'air pollué que nous respirons, les produits toxiques dans la nourriture, les antennes relais au-dessus de chez moi, les accidents de la circulation, ah ! J’oubliais aussi les attentats, car lorsque je vois les barbus dans ma cité je me dis qu'ils ne sont pas là pour notre bien. Bref nos chances de survie sont très limitées.

Ma conclusion est qu'à notre naissance nous avons très peu de chance de survivre, je pense qu'en pourcentage si on le savait en naissant on se jetterait immédiatement par la fenêtre. Et maintenant après avoir échappé à tout ça, vu le monde qui nous entoure plutôt angoissant, notre mode vie, notre culture, nos traditions foutent le camp un peu tous les jours, les maladies de la vieillesse, Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’incontinence, l’ostéoporose, les rhumatismes, les maltraitances dans les maisons de retraite, enfin bref toutes les réjouissances qui occupent nos vieux jours j'ai peur un peu plus chaque jour, l'enfer n'est-il pas le présent ? ce qui nous laisse espérer un avenir meilleur dans une autre vie. Alors je crois que nous avons beaucoup à espérer. J'ignore pourquoi je suis encore là alors que tant de gens bien plus méritant que moi, bien plus utiles que moi, des savants, des gens tellement cultivés et généreux disparaissent tous les jours, oui j'ai peur, et mon angoisse à vous je peux bien vous le dire, j'ai très peur de ne  jamais pouvoir mourir.

 

Un homme angoissé



16/11/2014
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour